Archives du mot-clé genre

Une messe à Uttenheim (Alsace)

« Comme à la messe: hommes à droite, femmes à gauche »

sortie de messe le boupere vendeeDans Les derniers rois de Thulé (1955), Jean Malaurie décrit ainsi une soirée au Groënland:

“Certains hommes portent des anoraks de toile blancs. Mais beaucoup aussi, le veston sous le bras, ont sorti pour la circonstance de belles chemises rayées (dont le bouton de col a généralement lâché sous l’effort), égayées de cravates à fleurs. La cigarette à la bouche, ils sont alignés contre un mur. En face, de l’autre côté de la piste, les femmes ; comme à la messe : hommes à droite, femmes à gauche.” (MALAURIE Jean, Les Derniers Rois de Thulé, 1955, p. 25)

Visiblement, pour lui cela va de soi: dans les églises françaises, les femmes et les hommes sont séparés. Et sa formulation donne à penser qu’il juge que, pour son lectorat, c’est familier aussi.

Continue la lecture

judith eisenstein kaplan 2d bm

Façons et fashions de porter un châle de prière (2)

[Suite du billet précédent] Le port du vêtement religieux qu’est le châle de prière dans le judaïsme a jusque récemment été réservé aux hommes.  Dans le judaïsme contemporain, principalement orthodoxe, on entend souvent l’idée qu’il y aurait un modèle de châle de prière « masculin », relativement standard, uniforme, « traditionnel », et que les châles de prière plus colorés et personnalisés seraient une innovation féminine, liée à une libéralisation générale transgressant les règles religieuses liées au port du châle de prière. Comme on l’a vu dans le billet précédent, la variété des formes et des usages du châle de prière chez les hommes n’est pas récente ni réservée aux femmes pas plus que le fait d’utiliser les variantes du talit pour signifier des distinctions internes au judaïsme.

Cet imaginaire d’une opposition entre vêtement masculin uniforme et peu coloré d’un côté, et vêtement féminin plus coloré et personnalisé ne correspond donc pas à la réalité. Mais il peut probablement s’expliquer par une évolution plus large concernant le vêtement en Occident, ce qui a été appelé la « Grande renonciation masculine » par le psychanalyste anglais John Carl Flügel. Continue la lecture

wow arrest

Quelle mixité devant le Mur de Jérusalem ?

Ces jours-ci, la presse internationale célèbre la reconnaissance par le gouvernement israélien de la mixité au Mur de Jérusalem (Mur des lamentations en français, Mur occidental ou Kotel – « le mur » tout court – en hébreu et en anglais). Dimanche 31 janvier, un vote de 10 ministres contre 5 a en effet validé au terme d’une longue négociation le principe d’un espace de prière égalitaire dans la section juive du Mur. À lire un peu vite les titres français (« décision historique », « femmes et hommes vont prier ensemble »), c’est un peu la fête. Je vais essayer de faire synthétique mais c’est en fait un chouïa plus compliqué. Dans cet accord, la question de l’égalité des sexes est probablement passée au second plan derrière celle de la reconnaissance d’un pluralisme religieux interne au judaïsme. Continue la lecture